BRUGELETTE – Église de la Sainte – Vierge

La Fabrique d’église de la Sainte Vierge à BRUGELETTE recherche un sacristain ou une sacristine. Il s’agit d’une prestation d’environ 7 heures/semaine au service de la paroisse de BRUGELETTE.

La personne sera entre autre chargée de l’ouverture et de la fermeture de l’église. Elle assistera les prêtres lors des 2 messes hebdomadaires et ponctuellement pour les cérémonies de baptêmes, de mariages et de funérailles. Elle veillera au bon ordre de la sacristie.

N’hésitez pas à prendre contact :

BRUGELETTE – Fabrique d’église – Présidente Bernadette CLAIX 0474/94.66.87 – Trésorière Anne QUIEVY 068/66.54.32 – Secrétaire Marc DE VLEESCHOUWER 0486/03.57.52.

VAUDIGNIES – Église Saint-Philippe

La Fabrique d’église de Saint-Philippe à VAUDIGNIES recherche un sacristain ou une sacristine. Il s’agit d’une prestation d’environ 2 heures/mois au service de la paroisse de VAUDIGNIES.

La personne assistera les prêtres lors de la messe mensuelle et ponctuellement pour les cérémonies de baptêmes, de mariages et de funérailles. Elle veillera au bon ordre de la sacristie.

N’hésitez pas à prendre contact :

VAUDIGNIES – Secrétariat de l’Unité pastorale CHIEVRES-BRUGELETTE

LEFEBVRE Claude 0478/22.59.41.

Dans les deux cas :

La personne doit être respectueuse de la philosophie et de la foi chrétienne, vivre en accord avec les valeurs de l’Église.

Missions

« La tâche du sacristain est essentielle dans la vie d’une paroisse. C’est grâce à lui que l’église, la Maison où Dieu a choisi de demeurer, garde sa dignité et peut accueillir tous les fidèles pour louer et adorer le Seigneur. Pour accomplir son travail, le sacristain a besoin d’être profondément conscient de l’importance de la mission qui lui est confiée. Il ne s’occupe pas simplement d’un ensemble de belles choses, mais véritablement des objets qui entoureront le Corps du Christ sur l’autel lors de la célébration de la messe. Aussi doit-il être guidé, non seulement par le souci de la beauté de ce qui lui est confié, mais bien plus par la recherche de la dignité de l’Eucharistie, dans laquelle il a son rôle à jouer. C’est en vue de cette dignité qu’existent les règles liturgiques.

Comme le sacristain est souvent le premier dans l’église, il n’est pas rare que son attitude guide celle des fidèles à mesure que ceux-ci entrent à leur tour. C’est pourquoi il est extrêmement important qu’il entretienne un silence priant en accomplissant les préparatifs de la messe. Ses tâches ne sont pas des occupations auxquelles il pourrait vaquer en sifflotant, mais la préparation de la Maison du Seigneur pour l’Eucharistie, « source et sommet de toute la vie chrétienne » (Vatican II).

Le rôle de la sacristine, du sacristain est d’être au service du Christ et de l’Église par la liturgie, en préparant les lieux de célébration en fonction des assemblées et en préparant tous les objets nécessaires aux différents rites.

Le sacristain collabore de fait étroitement avec les prêtres et diacres qui président les différentes célébrations mais entre aussi en relation avec beaucoup d’autres personnes, telles que les lecteurs, les servants de messe, les équipes liturgiques, les catéchistes, etc.

En ce qui concerne les servants de messe ou acolytes, son rôle est important en ce sens qu’il est en général celui qui les accueille, les forme et les encourage.

Selon les situations, le sacristain peut aussi être amené à assurer certaines tâches d’entretien.

Nous voyons donc que son rôle est essentiel pour assurer un bon déroulement de la messe et des autres célébrations. »

Pierre Meurisse diacre.