Chapelle Brunô, Attre

Chapelle Brunô, Attre2018-04-18T09:15:03+00:00

La Chapelle Brunô, Attre

Situé à la rue de la Cailloutière, datant entre 1642 et 1732, ce monument tient son nom de la famille Bruno, qui occupait autrefois une ferme du même nom. Cette chapelle dont la hauteur est d’environ 1 mètre 85, est en pierre de taille et réalisée en une seule pièce. Celle-ci est antérieure à l’inscription gravée dans le bas de son support galbé : « Erigée en 1893 par la famille « Florent Beghin-Breda » – Restaurée en l’année mariale 1943, le 3 octobre ».

Selon les témoignages d’anciens habitants, elle était anciennement installée à Chièvres, au chemin de la pannerie, sur une parcelle appartenant à la famille Bruno. En 1943, lors de la Deuxième Guerre Mondiale, elle fût transportée à Attre en vue de la protéger de la destruction, car elle était située à proximité du champ d’aviation.

Cet édifice fût également témoin d’un acte de désespoir entre 1914 et 1918, en effet un soldat allemand se suicida à ses pieds.

Nous savons également que la Chapelle Bruno a inspiré la réalisation d’un tableau, de croquis et d’un poème à M. Maurice Peltier.

La statuette actuelle remplace un premier prototype malheureusement détruit. Ce dernier était dédié à Notre-Dame des Champs. Cette statuette représentait la Vierge portant l’Enfant Jésus sur ses genoux. A ses pieds figurait un agneau et une gerbe de blé. Elle avait sans doute été réalisée par un artiste italien du nom de Guido Casci. Elle portait la date du 24 février 1938.

Emilie Nisolle